Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Vendredi pourri

    Je suis enrhubée...mini-miss est restée à la maison...fièvre et toux.

    RDV chez le médecin vers 16 h 30, il s'agit de prendre des mesures draconiennes pour nous remettre sur pied. Hors de question de partir avec le nez rouge et les yeux larmoyants...ils seraient capables de nous refouler à la frontière et de nous coller en quarantaine.

    J'ai annulé mon déjeuner avec MissB. Arghhhh zut !

    Je vais enfiler un pull et de bonnes grosses chaussettes.

    Je ressens un très léger agacement...je ne sais pas trop à quoi l'attribuer....la fièvre (du vendredi matin) très certainement.

  • Meetic (après la note de ppC)

    Par curiosité, par désoeuvrement aussi sans doute, un temps....je me suis inscrite sur Meetic.

    C'était il y a environ 2 ans, je traversais une période de doutes et de questions (auxquelles d'ailleurs je n'ai toujours pas obtenu toutes les  réponses). J'avais envie d'autre chose, d'aller voir si de l'autre côté du miroir, il faisait meilleur. Insactifaction mère de toutes les stupidités....

    Je me suis donc inscrite sur Meetic sur un coup de tête. Il a fallu bien-sûr d'abord passer par l'étape inscription : description par le menu de la femme que je suis (cheveux, taille, poids, religion, signe astrologique, habitudes alimentaires...).

    Puis arrive enfin la fameuse épreuve de "l'annonce", l'accroche....qui théoriquement doit ramener dans vos filets tout un tas de petits gars frémissants et frétillants....

    J'ai dû rédiger un truc du genre :

    Fille sans tabous cherche....meuh non....enfin bref, j'ai rendu ma copie, qui a été validée ensuite par le Sieur Administrateur (et oui chez Meetic c'est du lourd et du sérieux, nous ne sommes pas là pour la déconne !).

    Et me voilà à attendre des messages. Je n'ai pas eu moi même une démarche volontaire en allant directement rechercher dans la base Meetic "un" qui répondrait à ma recherche (pas vraiment envie, besoin ???).

    J'ai attendu et bientôt quelques messages sont arrivés. Assez peu il faut en convenir, car je n'ai triché ni sur mon âge, ni sur ma situation personnelle, ni sur mon physique....(je n'indique pas mince....si en fait j'ai des rondeurs...).

    Quelques mails étaient désespérants :

    Catégorie "primate"

    "salut, j'ai envi de te conaître, je te donne mon phone 06"...."tas l'aire cool, on peus se voir ?" "je kiffe ta description..sui jamé allé avec une vieille..." (là je "poubelle" direct sans répondre)

    Catégorie "dépressif actif"

    "Bonjour, moi actuellement je suis seul, divorcé. Ma femme m'a quitté il y a 48 heures. Je te préviens je suis encore amoureux de ma femme, mais si tu as envie de parler, on peut sans doute partager des moments..." (ben voyons...y a écrit "crétine des alpages" sur mon front ?).

    Réponse de moi : Merci, mais non merci. Je n'ai pas besoin de parler. Je vais très bien. Je vous souhaite bonne route et espère vivement que vous rencontrerez celle qui vous conviendra.

    Catégorie "pour la vie"

    "Bonjour, je m'appelle Ludo. Je suis employé chez JAMBONNOU. Comme je travaille de nuit, j'ai peu l'occasion de rencontrer des gens...en plus j'arrive de province (Chichigneux les 3 oies) et j'ai envie de faire des rencontres, mais je ne cherche pas l'aventure. Ta description est bien. Tu as l'air d'une femme sensible et douce (où il a vu que j'étais douce le gars ?)..... j'aime la nature et le sport. Je ne fume pas. Je roule en vélo....

    Réponse de moi : Cher Ludo, je comprends que la vie à Paris soit angoissante pour quelqu'un qui arrive de province. Vous travaillez de nuit. Profitez de vos journées, pour parcourir Paris, ses rues, ses musées, ses ponts, ses berges...installez vous à une terrasse de café et humez l'air du temps....Je ne pense pas être la réponse à vos questionnements. Je vous souhaite bonne route. Amicalement......... (mon 4ème prénom c'est Macha !).

    Et puis catégorie "tiens donc pas si mal..." mais cette partie de l'histoire est pour demain.

    http://pause-pipi-contrex.info/ pour d'autres aventures sur meetic.

  • Good bye

    Et oui j'avoue...Esther a de la cellulite (qui a dit beurk ? ) Elle s'est pointée l'air de rien la garce...le regard en biais, le capiton en coin... et zou elle s'est installée et depuis je rame pour la virer...! Bon c'est pas non plus la cata compléte, je peux encore aller à la plage...sans crise de panique parmi les mouettes.

    J'espère que cette fois, je vais avoir droit à un miracle.....allez que ceux et celles qui ne se sont jamais fait avoir par ce type de produit me jette le premier coton-tige....j'essaie et je vous raconte, photos à l'appui ( meuh non, je plaisante...)

    medium_nivea.jpg

     

     

     

     

     

    D'un autre côté...je pourrais aussi essayer la crème réductrice de capitons proposée sur M6 Boutique...j'ai été assez bluffée , une fille filiforme en sous-vêtement fushia, nous expliquait précisemment le mode opératoire...

    1) enduire de crème les zones à affiner (j'ai dû me mettre à 2 mm de la tv pour distinguer les siennes de zones à traiter)

    2) s'enrouler dans du celofrais (compte-tenu de mon volume actuel..prévoir plusieurs rouleaux)

    3) enfiler le PANTHY vendu avec la créme (qui grâce à un maillage particulier et déposé permet un massage activant la microcirculaton et donc la "maigrissation")

    4) ensuite vacquer à ces occupations quotidiennes...ici en l'occurence : passer l'aspirateur...

    Oui, je pourrais...mais je vais m'abstenir...pas totalement nunuche et décérébrée tout de même.

    Je vais donc me contenter de la crème.

    A plus pour un Fat ou pas Fat....

    NDLR : cesser de regarder M6 immédiatement

    NDLR² : comment s'appelle le mari de la mouette ?.........et bien le chandon...parce Mouette et Chandon...

  • C'est bon !

    Il a sonné à 17 h 30.

    - Bonjour Esther X ?

    - Oui

    - X X à l'appareil

    - Oui bonjour...(voix peu assurée)

    - Et bien, je voulais vous dire que nous allions vous faire un contrat de travail. Nous avons retenu votre candidature. Je sais que ça a été un peu long, mais maintenant nous en sommes à la conclusion.

    - ...je suis ravie, très contente...

    - Vraiment, vous êtes contente ?

    - Oui énormément, je voulais vraiment travailler avec vous.

    - Rire....je suis contente moi aussi. Je vous envoie ce jour une lettre de promesse d'embauche et on se revoit bientôt pour concrétiser et signer le contrat.

    - Très bien, merci, au revoir et à bientôt

    - A bientôt

    Fin de communication.
    Je ne réalise pas...c'est tellement incroyable.

    Je ne réalise toujours pas....mais je suis toujours aussi ravie.