Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Ce soir...je suis une punaise !

    19 h 45 ligne 9, station Rue de la Pompe, une horde (je n'ai pas dit harde ;-) de malabars coiffés de bérets et vêtus de maillots à rayures rouges et blanches prend place dans le rame.

    Impossible de poursuivre ma lecture, tellement ils sont bruyants.

    Station suivante une seconde horde...des supporters du camp opposé, imbibés de bière...et s'en suit une sorte de pavane pour ploucs....je gonfle le cou et les bras, je chante, je hurle, je fais tournoyer mon écharpe en acrylique pur jus...

    Station Porte de Saint Cloud, ouf tout ce petit monde descend.

    Je crois qu'il va falloir prévoir des annexes au camping Mle E... ;-)

    Voilà, c'est dit..la révélation du jour....je déteste le foot !

    NDLR : me suis achetée des chaussures (oui encore une paire) des escarpins très style Démonia la femme dominatrice...je les étrenne samedi soir chez Choupi Fodsy....

    NDLR2 : prévoir de prendre des pantoufles, à mon âge ne pas sous-estimer les problèmes de circulation.

     

  • Encore...

    rentrée at home à 20 h 30.

    Fatigue qui s'accumule....trop de boulot, trop de stress et nuit sans sommeil (à me repasser le film de mes journées, les dossiers en cours, les problèmes à régler).

    J'ai mal aux dents, mais pas le temps de réussir à caser un rdv avec le chirurgien.

    Pas le temps de trouver le temps de prendre rdv chez le coiffeur, téléphoner au vétérinaire pour en savoir plus...les dernières analyses de Dudule ne sont pas terribles.

    Je n'arrive pas retrouver le rythme...à m'organiser...

    Sans doute me faut-il un changement radical :

    - installation à la campagne, retour aux sources avec élevage de poireaux et culture de poules heu pardon de dindes.

     

    medium_giulieta.jpg

     

    ...et puis parfois, juste un film....vous met du baume au coeur.

  • J'arrête

    de me regarder le nombril...

    Je porte le regard plus loin, plus haut.

    Je cesse de me fixer des challenges impossibles à tenir.

    J'arrête de penser que je peux tout surmonter.

    Je revendique mon droit à être écoutée, comprise, choyée.

    Je refuse cette image de la bonne vieille amie qui est là pour  épauler, soutenir.

    Je m'exprime, même au risque de blesser et dérouter.

    J'apprends à être horriblement égoiste.

    !!!! je prends soin de moi !!!

     

  • Avis à la population

    Dimanche 18 h 00 sur la 5, émission de Serge Moati (je l'aime bien Serge, drôle et pointu en même temps).

    Etaient invités les partisans des futurs candidats (pas encore clairement déclarés), les futurs candidats (pas encore clairement déclarés non plus) pour débattre d'un sujet brûlant d'actualité : SEGO/Sarko le grand duel pour 2007 ?

    Belle leçon pour les futurs électeurs que le débat auquel nous avons assisté.

    Rien de neuf. Que du recyclé....la langue de bois, voire de vipère de bois parfois...Bien-sûr  fut exposée la question de la violence des banlieux, de la délinquance des jeunes, de l'insécurité...mais pas de proposition...personne n'osera dire qu'il faut arrêter de se cacher derrière son petit doigt...personne pour dire que l'on ne peut pas en France, pays des droits de l'Homme, continuer à accueillir et à régulariser toutes les misères si nous sommes incapables d'offrir : logement, travail et école...sauf à vouloir faire le lit des tendances les plus extrémistes.

    Toujours les mêmes réponses....c'est la faute des juges qui ne font pas leur travail, des parents démissionnaires, de l'école qui ne remplit plus son rôle, toujours la faute des autres...pas de proposition constructive à part bien-sûr des âneries du genre : demandons à l'armée de nous aider à éduquer nos enfants.... 

    Le soir à 20 h, quelques minutes sur Cachan (juste quelques minutes, le sujet du soir étant l'incendie de la halle au poisson de Trouville...) Djamel, Mathieu Kassovitz étaient là, faire acte de présence devant une caméra et ensuite rentrer chez soi......envie de vomir...envie de balancer un truc dans la télé. Le spectacle business...la société du spectacle...

    La misère, l'exclusion, le chômage, la violence, je les cotoie au quotidien...je n'ai pas de solution...je fais simplement mon travail avec loyauté et engagement. Je suis attentive aux êtres humains en face de moi. Parce que je suis proche des plus humbles, je sais, je sens que nous sommes sur un chemin dangereux, que la chute va être vertigineuse et d'une extrème violence. Ceux qui n'ont rien ou pas grand chose n'ont plus rien à perdre...un jour viendra où ils envahiront nos duplex, nos terrasses, nos lofts, nos boutiques bobos...

    Au fait tant que j'y pense, pas question de me présenter à la Présidence. Pas question de cautionner ce jeu de dupes et de guignols.

    Je ne sais même pas si j'irai voter...c'est pour vous dire à quel point j'ai la nausée.