Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Le sac est parfois bien lourd....

    ....très clairement, je vais mal....

    D'abord, plus de boulot....des entretiens qui ne mènent à rien...des cv envoyés pour rien...les heures d'attente derrière le téléphone...

    Ensuite une situation familiale qui part en vrille....mini qui a décidé de partir en pension en septemble...et Léo qui bat la campagne de plus en plus...trop d'alcool, trop de tabac, trop de médicaments...

    Et puis ce rayon de soleil qui éclairait ma vie qui doucement s'éloigne, qui prend le large....

    Je prends conscience de la vacuité d'une amitié que je croyais sans ombre....

    Ce soir, je suis seule.....mini est chez une copine, Léo au concert de Johnny invité par un de ses gros clients....

    Je suis seule, pas d'appel, pas de proposition d'aller ici ou là.....un samedi soir sur la terre banal et sans intérêt....

    J'aurais besoin d'être entourée...moi qui ne demande jamais rien....qui ne baisse jamais la tête....ce soir j'aurais besoin d'avoir une épaule amie....

    Théo est là, collé contre moi, sa douce chaleur qui tente de combattre le froid qui m'envahit....

    Je suis lasse....souvent j'ai eu envie de lâcher prise....ce soir plus que jamais....

    Je sais qu'il suffirait d'un rien....la boîte de somnifère est là devant moi sur la table...il suffirait de rien....pour m'endormir définitivement, pour passer de l'autre côté du miroir...pour quitter se monde si cruel....

    Je ne comprends rien au monde qui m'entoure....je demeure une incorrigible romantique, je veux continuer à me battre contre les moulins....bien que cela ne serve à rien...

    Je devrais tirer ma révérence...

    Je le sais....