Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Bataclan et Madison....un an.....

Ecrit le 15 novembre 2015....

Je prends la plume tardivement....je suis toujours dans un drôle d'état....

Le 11ème c'est mon quartier au quotidien, Oberkampf ma station de métro...je bosse à quelques mètres du Bataclan....le Bataclan où je suis allée si souvent voir des concerts ou avec une grappe humaine de joyeux drilles pour chanter et danser le samedi soir aux Crazys/Follyvores....pour reprendre en coeur avec la salle, Sweet Dreams ou Capitaine Flam et danser le Madison à 3 heures du mat...je suis devenue très forte au Madison, je suis une spécialiste du Madison....puis sortir totalement éméchée de là et courir après des taxis qui refusait de me prendre parce qu'un peu titubante....puis marcher finalement pour dégriser, et comme on disait avec les potes "allez zou à Dunkerque prendre un petit déjeuner !" ...finir au premier café ouvert pour s'empiffrer de croissants...

Le 11ème c'est le quartier où je bosse, où j'ai mes habitudes....le vendredi, c'est une tradition, on se retrouve dans le quartier et nous allons nous poser ici ou là en terrasse (et oui, nous sommes irrécupérables, en plus de boire, nous fumons....) pour clore la semaine et commencer le we en douceur....

Ce 13 novembre là, je n'étais pas au bureau...mais dans mon nouveau chez moi à ouvrir des cartons....à ranger....pas d'internet, pas de télé, pas de radio....juste un play-list de musique classique qui tournait en boucle.

J'étais coupée du monde, dans ma bulle....

Ce 13 novembre là, pas de pot avec les copains.

Ce 13 novembre là, plus tard, dans la soirée, ma fille m'a appelée en panique me demandant si j'étais au courant ?

Au courant de quoi ?? En récupérant mon téléphone en mode silencieux posé sur une étagère....j'ai vu les alertes "informations", les appels en absence, les sms des uns ou des autres qui s"inquiétaient de savoir si j'étais "safe" ? Et là j'ai pris l'horreur en pleine face....et j'ai connu également l'angoisse, j'ai envoyé des sms, passer des coups de fil pour savoir si ceux que j'aime, allaient bien.

J'ai passé le reste du we totalement hébétée...toujours pas d'internet.....juste de la 4G avec les messages de mon opérateur me signalant que j'avais utilisé tout mon forfait...

Je ne suis pas sortie de chez moi pendant 3 jours...j'ai mis des bougies sur le rebord de mes fenêtres.

Mardi, je suis retournée dans le 11ème, Rue Oberkamf, devant le Bataclan...des fleurs, des bougies....et les larmes que je retenais depuis des jours sont enfin sorties salvatrices...

Ce 13 novembre qui était le symbole pour moi d'un nouveau départ, d'une nouvelle vie est devenu pour d'autres une journée de cendres....

Je ne sais pas si je dois chercher un symbole quelconque derrière tout ceci...

Je me suis jurée une chose devant le Bataclan : "j'y retournerai danser le Madison".

Les commentaires sont fermés.