Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

eden

  • Enfin le C-L sorti des ronces...

    Plus que 3 cartons....

    Vision cauchemardesque de jeudi dernier  (le salon empli de cartons, dont 80 cartons de livres...) oubliée !

    Angoisses terminées. J'ai retrouvé l'argenterie de l'arrière grand-mère dans une valise et mes dollars avec les spaghettis (bizarre vous avez dit bizarre ?).

    Seul perte à relever : mon soutien-gorge noir La Perla....disparu ! Un déménageur fétichiste sans doute. Je garde cependant espoir de le retrouver (et pourquoi pas dans le bac à légumes du frigo...?).

    Très satisfaite de l'avancement des choses, je me suis accordée un samedi soir sous les boules à facettes.

    Tout d'abord méga carton ! aux Grandes Marches à Bastille. Une BTP qui restera dans les mémoires, nous étions tous là sous le charme de Dfp aux manettes...play list parfaite ! Ce garçon a un talent fou.

    Puis saut de puce à la première Undeeeeeeerrrrrr de la saison. Sentiments mitigés, musique moyenne et public pas franchement sympa (il faut que les clubbers français apprennent à sourire). On se prend à rêver à d'autres lieux : Barcelone ou Londres par exemple.

    Voilà la vie a repris son cours.

    Vivment le we prochain !

    Et puis J - 32..... aussi

    NDLR : ah oui , j'oubliais...la phrase de we "en plus il est intelligent physiquement..." (ultra private joke entre Dfp, Ma Fée et bibi)

     

     

     

     

     

  • Pétard...

    N'importe quoi...ou alors je suis maudite....

    Imaginez un peu, personne à la maison...Léo, mini-miss et le chat sont partis pour une dizaine de jours en Bretagne.

    A moi la liberté. Ce n'est pas que je manque de liberté en temps normal...mais là c'était carrément THE LIBERTE !

    J'avais déjà prévu ma journée de samedi : grasse mat, coiffeur, petite séance d'uv, un petit tour dans les boutiques (je n'ai pas encore eu le temps de faire les soldes), et puis ensuite embrayage pour la soirée, champagne, Eden, les bains, Under...

    Et là, boum patatras, il est 7 heures du mat, je suis debout, fébrile, après une nuit, pratiquement blanche, à tousser assise sur mon lit. Je suis ébouriffée, le teint brouillé, le nez comme une patate et les yeux larmoyants et je ne parle pas de ma voix à la "stallone"....

    J'ai succombé au climat sibérien qui règne sur Paris en ce moment.

    Je retourne me coucher avec une infusion de thym.

    Point route, plus tard dans la journée.

    Grrrrrrrrrr

    51679e2bd3d98fa1354d8855d34b3050.jpg

     

    NDLR : de toutes manières, avec une tête pareille, ils ne me laisseront entrer nulle part...