Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

odeur

  • Croisements

    Pas trop le temps d'écrire dans la journée.

    Mais pas trop envie d'écrire...mille choses se télescopent dans ma tête...des centaines de petites idées dansent une drôle de sarabande...mouvements en trois temps :  "je pirouette", je fais un pas chassé et j'avance.

    Je suis d'une lucidité extrème.

    Je n'attends rien et j'ai compris que le mouvement ne peut venir que de moi.

    Je suis à l'affût...j'écoute et je regarde...je souris et l'on me sourit en retour.

    Je ne sursaute plus...je me garde de juger...simplement je constate.

    Et puis chose très curieuse, mon odorat se développe... c'est assez incroyable....(non, je n'ai pas pris de substance illicite !)....pfffffffffffff je ne suis pas folle, vous savez !

    J'imagine que ce qui précède est sans doute très confus...mais comment expliquer que je me sens à la croisée des chemins et que pour une fois (la première fois ?) je peux faire et veux faire mes choix sans contrainte.

    Passons donc à autre chose.

    8142b3029bf26cf0ec6b6f4c9c56875e.jpg

     

    Cosmofobia, c'est mon livre du moment. Celui qui me fait rater ma station de métro. Et oui, la folle qui sort comme une bombe du métro en disant "putain ma station" ...c'est bien moi.

    Lucia Extrebarria a connu le succés avec son premier roman "Amour, Prozac et autres curiosités".

    Cosmofobia est un livre sur la comédie humaine : la vie, la naissance, la filiation, l'argent, l'alcool, la drogue, le sexe, les regrets et les espoirs.

    L'action se situe dans un quartier populaire de Madrid : Lavapies (clavier pas agréé pour mettre l'accent sur le dernier "e"). Les antogonistes du livre se croisent, se décroisent, s'entrecroisent. Ils virevoltent, s'aiment, se détestent...Les couples se font et se défont pour l'essentiel...Ces destins croisés, pourtant, jamais ne se mélangent vraiment.

    Les autres sont un "je" comme il est écrit sur la couverture.